Le Microbiome humain

Nous avons souvent une perception négative des microbes étant donné qu’ils sont la cause de plusieurs maladies, mais ils pourraient aussi en être le remède.

Depuis notre naissance, nous vivons en symbiose avec des centaines de milliards de microbes. Leur nombre dépasse de 10 fois celui des de nos cellules et leur poids dépasse celui de notre cerveau.  Afin d’illustrer cette cohabitation, on peut comparer notre corps à la Terre et le microbes aux organismes vivant qui la peuplent. Chaque population à un écosystème et un habitat favorable tout comme certains animaux  préfèrent vivre dans le désert ou dans la mer. Ainsi, nous retrouvons de ces micro-organismes dans tous les recoins de notre corps : dans le nez, sur la peau, dans la bouche, dans les oreilles,  dans les yeux, dans les bronches et les poumons, dans le vagin chez les femmes et évidemment dans le tube digestif.

C’est cette population de microbes que nous appelons le microbiote humain. Et l’ensemble des gènes que possèdent ces microbes ce nomme le microbiome. C’est dans l’étude du microbiome que plusieurs chercheur mettent leurs espoirs afin de trouver un remède à des maladies comme le cancer, l’asthme et l’obésité. En effet, une différence entre les proportions de bon et de mauvais microorganismes chez les personnes atteintes de ces affections et les sujets sains pourraient être la cause de ces maladies.

Tout comme la découverte du génome humain dans les années 1990, cette découverte pourrait révolutionner le monde médical et nous amener à considérer autrement la biodiversité microscopique dont nous sommes l’hôte.

L’histoire du microbiome

Le microbiome humain est encore mal connu des scientifiques étant donné que la découverte est très récente. En effet, la grande aventure du microbiome a commencée il y a seulement 3 ans. Le projet dénommé Human Microbiome Project a été lancé en 2007 aux Etats-Unis par le National Institute of Health (NIH).  Le projet consiste en séquencer le génome de tous les micro-organismes vivant habituellement dans notre corps et sur notre corps afin de comprendre leur influence et leur rôle sur la santé de l’homme. Jusqu’à maintenant, des échantillons on été prélevés dans diverses régions du corps notamment, dans la bouche, la gorge, le nez, le tube digestif, le tractus urogénital féminin ainsi qu’a plusieurs endroits sur la peau. En 2008, un base de données contenant 600 génomes de micro-organismes buccaux a été conçu par l’Institut Américain de recherche dentaire en partenariat avec plusieurs pays afin de facilité l’accès gratuit et le travail collaboratif. Que ce soit aux Etats-Unis dans les laboratoires de Jeffrey Gordon et David Relman, au Canada ou encore à Paris, le microbiome humain suscite une grande curiosité dans le domaine scientifique et ces recherches prometteuses n’en sont encore qu’à leurs débuts.

Perspectives

Les études portant sur le microbiome humain présentent des perspectives très intéressante pour l’avenir. Jusqu’à ce jour, d’importantes découvertes ont été faites en ce qui concerne l’obésité et la flore microbienne intestinale. En effet, Jeffrey Gordon de l’université Saint Louis a montré que des souris génétiquement prédisposée à l’obésité ayant une certaine flore microbienne avait une nette tendance à l’obésité comparativement à des souris axénique, soit une souris dépourvue de flore intestinale, et ce même si elle mange moins. Cette prise de poids est principalement due à une augmentation de la masse graisseuse et également accompagnée de diabète de type II soit celui causé par l’obésité. Ces recherches faites in vivo sur des animaux sont très intéressantes étant donné que si cette corrélation est prouvée également chez les humains, il y aurait certaines possibilités afin de réduire l’incidence d’obésité chez l’homme. En effet, en ciblant les différences entre les deux flores bactériennes, il serait possible la flore intestinale d’un humain afin qu’elle ne favorise pas l’obésité. Même si des essais cliniques restes encore à faire, pour l’instant cette relation semble plutôt concluante et le développement de médications appropriées pourrait améliorer grandement la condition de vie des personnes prédisposées à l’obésité.

Jusqu’à maintenant d’autres recherches ont été faites dans différentes directions afin de trouver des liens entre la composition du microbiome humain d’un individu et des pathologique comme l’asthme et les allergies. Plusieurs voies prometteuses restes encore à explorer.

Opinion Personnelle

Personnellement, je crois que le concept de microbiome est particulièrement intéressant et que des investissements doivent être faites dans cette voie. En effet, si de futures découvertes sur le microbiome humain permettraient d’améliorer la condition de vie de plusieurs  personnes souffrant de maladies hors de leur contrôle tel que l’asthme et l’obésité génétique. Déjà des recherches prometteuses ont été faites dans ces directions et je trouve que c’est une très bonne initiative. Il reste encore beaucoup de travaille à faire avant de bien connaitre le microbiote et le microbiome humain. Le microbiote soit les gênes de tous les organismes que nous hébergeons est encore méconnu, au même titre que le génome au début des années 90. Cette découverte historique du génome humain à changé notre vision et notre compréhension du fonctionnement du corps humain. Je crois que l’approfondissement de nos connaissances sur les micro-organismes qui nous habitent fait aussi parties de ses découvertes scientifiques et médicales qui vont bouleverser  notre perception de l’homme. Ce changement de perception va éventuellement modifier notre approche face à notre corps et aux techniques que nous employons pour le soigner.

Publicités

Un commentaire pour Le Microbiome humain

  1. Martin Bolduc dit :

    Je trouve le concept de microbiome vraiment intéressant. Ça promet pour l’avenir de la recherche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s